201310 - cdf Briançon avtM 400 Depuis le carton qu’ils ont infligé à Gap (victoire 8 à 1) au tour précédent, les Salyens d’Aix en Provence sont à présent les petits poucets de la Coupe de France. Ils reçoivent l’équipe de Briançon (D3) pour le compte des 64èmes de finale. Cette rencontre aura lieu le samedi 26 octobre à 19h, au gymnase Pierre Coulange. Pour l’occasion nous avons rencontrés deux représentants des clubs.


Face à l’ogre, il va falloir montrer du coeur

L’équipe des Bûcherons de Briançon n’est pas une inconnue du côté d’Aix. Lors de la saison 2011-2012, les deux équipes s’étaient affrontées en championnat de France. A l’époque, les rencontres s’étaient soldées par deux défaites étriquées et au goût un peu amer côté aixois (3-4 et 4-5)...


Montés ensuite en Nationale 3, les Bucherons ont connu une première année d’apprentissage délicate (pas de terrain pour recevoir à domicile, une seule victoire). Mais cette saison, l’arrivée de nouvelles recrues semble avoir donné un second souffle à cette équipe et les résultats suivent : après 3 journées, les bûcherons comptent déjà deux victoires, dont la dernière sur le score sans appel de 10 buts à 1… Les Haut-alpins arriveronnt donc gonflés à bloc pour ces 64ème de finale.
Patrick Audibert, manager sportif des Bucherons de Briançon: « Nous savons très bien que les deux victoires contre Aix en Provence n’étaient pas complètement méritées. C’est la loi du sport. Aujourd’hui le groupe briançonnais s’est bien renforcé et nous allons à Aix pour corriger l’impression que nous avions laissée. Si nous respectons nos futurs adversaires, nous n’avons qu’un objectif, la victoire, et si nous pouvons en faire une large victoire, nous le ferons. »
Du côté aixois, il y a beaucoup moins de certitude en ce début de saison… En coupe de France, lors du tour précédent, les Salyens se sont imposés sans difficultés face à l’équipe de Gap sur le score de 8 buts à 1. C’est à ce jour la seule rencontre officielle des aixois depuis le début de la saison (l’équipe était exemptée lors de la 1ère journée du championnat Prénationale PACA)... Dans ces conditions, difficile d’avoir de réelles certitudes sur le niveau et les ambitions aixoises.


Pour autant, les Salyens ne se présenteront pas en victimes expiatoires et auront quelques arguments à faire valoir. Entre autre un groupe stable et une forte envie d’éffacer un affront vieux de deux ans mais pourtant bien présent sous les casques.

Olivier Willerval, responsable du pole compétition d’Aix In Roller :
« Le groupe s’est bien stabilisé depuis l’année passée, qui avait vu les aixois échouer aux portes de la finale du championnat Prénationale. Avec l’arrivée de Bertrand Wuillemme (Glace Marseille) conjuguée aux retours de Guillaume Landré (blessure) et de Willy Vanrechem (arrêt pour raison personnelle), l’effectif parait même plus homogène et les lignes sont mieux équilibrées. »

La magie de la Coupe de France

Les joueurs aixois ont pris cette rencontre difficile très au serieux et ils se sont préparés spécialement pour ce match. A domicile, ils savent qu’ils vont pouvoir compter sur l’appui de leur public pour se transcender et dépasser leurs limites. Et puis, reste la magie de la Coupe de France… où le petit poucet finit parfois par vaincre l’ogre (ou le bûcheron…).

201310 - 26
 
Rendez-vous le samedi 26 octobre 2013 à 19h, Gymnase Pierre Coulange d'Aix en Provence – Entrée gratuite. A partir de 16h, match d’ouverture entre Aix et Cavaillon (championnat régional).