Imprimer
Catégorie : Prenationale
Affichages : 3981

CHAMPIONNAT PRENATIONALE PACA 2013-14 – CR 6ème journée (Aix – 02/02/14) - Pour le compte de la 6ème journée du championnat Prénationale PACA, les Salyens d'Aix en Provence étaient opposés à domicile aux équipes de Martigues et Gap.

A201402 - jérémie crouzet vs gap 500près la courte embellie du dernier plateau, les Salyens retrouvaient leurs bonnes vieilles habitudes, en alignant seulement neuf joueurs pour une journée à domicile... Et cette fois, c'est la défensive aixoise qui en a fait les frais puisque trois arrières habituels des deux premières lignes manquent à l'appel !

Si les aixois ont battu sans trop de difficulté l'équipe martégale (malgré une entame de match ratée...), ils ont ensuite pris une grosse claque, s'inclinant sur le score sans appel de 9 buts à 4 face à l'équipe de Gap!

Aix en Provence vs Martigues

Face à une équipe martégale aux résultats surprenants, les aixois attaquent le match à l'envers, faisant preuve de nervosité et d'imprécision. Et ce sont logiquement les Vénitiens qui ouvrent le score par l'intermédiaire de Fabien Cadel, dont le tir croisé surprend Cédric Eyraud (4'53 : 0-1). Si Yann Desnault remet les équipes à égalité (6'40 : 1-1), les martégaux reprennent aussitôt l'avantage grâce à une nouvelle réalisation de Fabien Cadel (8'20 : 1-2).
Le temps-mort demandé aussitôt par Coach Zuccaro s'avère salutaire pour remettre les esprits aixois à l'endroit ! Et c'est la paire Grimaud – Crouzet qui se charge de relancer la machine. Dans un premier temps, Romain Grimaud fait le tour de la cage adverse et trouve Jérémie Crouzet laissé libre au second poteau (9'32 : 2-2). Dans la foulée, à la faveur de leur première supériorité numérique, les aixois passent devant pour la première fois : bien servi par Jérémie Crouzet, Romain Grimaud « allume » un one-timer qui ne laisse aucune chance au portier martégal (12'43 : 3-2).
Après une mise en route bien hésitante, les Salyens prennent le match à leur compte. Et en fin de période, Matthieu Deboisset corse l'addition d'un tir lointain et flottant qui surprend le gardien adverse (19'16 : 4-2, score à la mi-temps).

A la reprise, les aixois continuent sur cette lancée. Alors qu'ils évoluent en infériorité numérique, Olivier Willerval contre le shoot du dernier défenseur martégal et transmet tant bien que mal le palet à Jérémie Crouzet qui ne laisse pas passer l'occasion, en venant battre de près le portier adverse (21'27 : 5-2). Jouant plus libérés, les Salyens prennent alors le large en ajoutant trois nouveaux buts grâce à Jérémie Crouzet, Yann Desnault et Romain Grimaud (23'00, 29'31 et 30'20 : 8-2). Et si Fabien Cadel inscrit un triplé côté martégal (32'24 : 8-3), Romain Grimaud lui répond dans la foulée côté aixois (37'27 : 9-3, score final).
La fin du match est houleuse, avec un début de bagarre générale et l'exclusion définitive du n°14 martégal, récompensé pour l'ensemble de son œuvre !
Malgré une entame de match délicate, les Salyens ont finalement remporté une victoire logique sur l'ensemble du match. Les Martégaux possèdent plusieurs joueurs de qualité mais manquent encore de densité pour rivaliser avec les grosses écuries du championnat. Une équipe à suivre dans les années qui viennent !

A Aix, Gymnase Pierre Coulange, Aix en Provence bat Martigues 9-3 (4-2 ; 5-1)

Arbitre : L. Chatelain et O. Cavalli

Buts pour Aix : 6'40 Desnault, 9'32 Crouzet (Grimaud), 12'43 Grimaud (Crouzet), 19'16 Deboisset (Willerval), 21'27 Crouzet (Willerval), 23'00 Crouzet (Cuinet), 29'31 Desnault (Lauthier), 30'20 Grimaud (Deboisset), 37'27 Grimaud (Crouzet)

Buts pour Martigues : 4'53 Cadel (Tarrabe), 8'20 Cadel, 32'24 Cadel (Mercuri)

Pénalités : 10' contre Aix en Provence, 15' contre Martigues + pénalité de match pour N. Mercuri

Gardien en jeu : C. Eyraud pour Aix en Provence, S. Picot pour Martigues

Aix en Provence vs Gap

Cette rencontre face aux Panthères de Gap constitue LE CHOC de cette journée, avec un enjeu simple à la clé : la première place du championnat ! Pour l'occasion, les Panthères ont sorti l'artillerie lourde avec un effectif au grand complet. Et après les avoir vu étrillés le matin-même l'équipe de Cavaillon (victoire 16-4), on comprend vite que les gapençais ne sont pas venus pour enfiler des perles... mais plutôt des buts !
Le début de match ne laisse pas de doute sur les intentions gapençaises puisque ces derniers prennent d'emblée les aixois à la gorge. Ils mènent ainsi rapidement 2-0 (1'30 et 2'00 : 0-2), puis 3-1 malgré la réduction du score de Jérémie Crouzet côté aixois (2'20 et 2'39 : 1-3).
Après ce début de match tout feu tout flamme, le jeu s'équilibre. Petit à petit, les aixois sortent finalement la tête de l'eau et reviennent dans la partie. C'est d'abord Romain Grimaud qui, oublié par la défensive gapençaise, part seul à la cage et trompe le portier adverse du revers (11'55 : 2-3). Dans la foulée, les Salyens égalisent sur leur premier avantage numérique, consécutif à une vilaine faute sur Jérémie Crouzet : le lancer de Romain Grimaud est détourné par Sébastien Joseph mais le palet revient dans la crosse d'Olivier Willerval qui n'a plus qu'à le pousser dans les filets adverses (14'59 : 3-3, score à la mi-temps). Cette première mi-temps, où chaque équipe aura eu son temps fort, se termine logiquement sur un score de parité.
A la reprise, les Salyens bénéficient rapidement de deux nouvelles supériorités numériques. Mais ils n'en profitent pas, proposant un jeu beaucoup trop brouillon et imprécis pour inquiéter le portier adverse. Ces occasions manquées marquent un tournant dans cette rencontre. Les aixois finissent par tomber dans le piège gapençais et perdent leur lucidité, à trop vouloir répondre au jeu physique de leur adversaire. Les Gapençais, plus déterminés, leur font payer cash avec trois buts coup sur coup (26'05, 30'40 et 31'41 : 3-6). Les Salyens ne s'en remettront pas malgré la réduction du score d'Olivier Cuinet (32'38 : 4-6) : les panthères tiennent leur proie et ne la lâcheront plus, corsant même l'addition en fin de match face à des aixois complètement sonnés (33'11, 34'15 et 37'18 : 4-9, score final).
Après une première mi-temps équilibrée, la victoire a logiquement souri à l'équipe qui en voulait le plus. Bien encadrés par leurs « ex-glaceux », les Gapençais ont clairement progressé et proposent un jeu efficace, alliant physique et technique.
Côté aixois, cette lourde défaite marque un coup d'arrêt et une sérieuse remise en question s'impose (voir l'analyse d'Olivier Willerval ci-dessous). Malgré tout, il n'est pas encore trop tard pour réagir puisque les Salyens pointent toujours à la deuxième place du classement, à égalité de point avec l'équipe de Nice et avec seulement 1 point de retard sur le nouveau leader gapençais. Avec 6 matchs restant à jouer, la fin du championnat s'annonce bouillante !

A Aix, Gymnase Pierre Coulange, Gap bat Aix en Provence 9-4 (3-3 ; 6-1)

Arbitre : L. Chatelain et O. Cavalli

Buts pour Aix : 2'20 Crouzet, 11'55 Grimaud (Deboisset), 14'59 Willerval (Grimaud), 32'38 Cuinet

Buts pour Gap : 1'30 Cal (Ollier), 2'00 Boinon (Amouriq), 2'39 Cal (Chauvin, Ollier), 26'05 Chauvin (Cal), 30'40 Clouzet (Boinon), 31'41 Ollier (Chauvin), 33'11 Ollier (Cal), 34'15 Boinon, 37'18 Cal (Chauvin)

Pénalités : 2' contre Aix en Provence, 8' contre Gap

Gardien en jeu : C. Eyraud pour Aix en Provence, S. Joseph pour Gap

Olivier Willerval (responsable de l'équipe Prénationale)

«On a clairement pris une claque ! Mais avec un peu de recul, ce résultat n'est pas si surprenant... Depuis la reprise, il y a un gros manque d'assiduité aux entrainements. On se retrouve systématiquement à 8-9 joueurs, sans pouvoir travailler correctement les systèmes de jeu et les automatismes. Et c'est encore pire pour les matchs où à chaque fois, on doit composer avec les absences et on est obligé de chambouler les lignes!
Si ça suffit pour battre les équipes moyennes du championnat, on voit clairement le résultat contre une grosse cylindrée comme Gap qui elle, progresse et monte en puissance ! J'espère que cette contre-performance va servir de déclic. On a le potentiel pour faire bien mieux mais on doit se mobiliser tous ensemble autour d'un même objectif : 6 matchs = 6 victoires!»

Crédit Photo : AixSportsInfo - www.aixsportsinfo.com

 

 

powered by social2s