Imprimer
Catégorie : Nationale 3
Affichages : 400

Pour leur premier déplacement, les Aixois affrontaient Montpellier. L'équipe des Mantas est une équipe généralement compliquée pour nos Salyens et, une fois encore, ce fut le cas. Fin de match sur le score sévère de 9 à 3... avec pas mal de regrets mais un état d'esprit collectif irréprochable.

Sans parler de douche froide, c'est un peu la consternation dans le clan aixois. Malgré un match sérieux, les Salyens ont montré quelques lacunes, principalement sur leurs moments forts! Dommage! 

Pour gagner un match, surtout en N3, il faut savoir profiter des occasions, pas si nombreuses, de scorer... bah oui, c'est une évidence, mais c'est ce qui a peut être manqué à cette équipe samedi soir.

Dans une première période plutôt équilibrée, les Salyens encaissent un premier but sur une belle action montpellieraine. (1-0). Quelques minutes plus tard, les Mantas vont doubler le score sur une supériorité numérique. (2-0). Vingt secondes plus tard, nouvelle supériorité pour Montpellier, mais le score restera inchangé grâce à un bon defense play aixois. Le match va s'équilibrer mais plusieurs incartades de ce diable de numéro 10 (Alexis Aubry) annoncent les ambitions héraultaises. Et effectivement, à quelques minutes de la pause, une nouvelle traversée du numéro 10 lui permet de doubler ses stats (3-0). Cette action mine la défense, qui dépassée, doit laisser son gardien seul. Dans la minute qui suit, c'est désormais sur le score de 4 à 0 que mène Montpellier! Les Aixois encaissent, les visages ne sont pas à la fête!

Pour la fin de première période, la stratégie aixoise est modifiée; il faut faire le dos rond, mettre fin à l'hécatombe et attendre son tour. Et les aixois s'en sortent plutôt pas mal, résistent bien, mais finissent par plier au retour des vestiaires (28' 5-0). Sans plus rien à perdre, il faut désormais attaquer; les Aixois vont finalement débloquer leur compteur; sur un gros travail de fond de Biadatti, Gallo récupère le palet et le glisse dans un trou de souris. (5-1). Sur cette lancée, le duo Mermerian-Devauchelle double la mise dans les secondes suivantes (5-2). C'est au tour des Montpellierains de verrouiller le jeu. 

A quinze minutes du coup de sifflet final, les Aixois se sont refaits une santé, mais ratent l'occasion de revenir au score. Alors qu'ils sont en supériorité numérique, profitant d'une malencontreuse perte de palet, le 10 montpellierain crucifie notre goalie! Le but de Gangnery assisté de Navennec en sup ne fait que remettre les choses à plat (6-3). Sur une belle échappée aixoise, le score est réduit à 6-4. Mais le but est finalement refusé, l'arbitre opposé à l'action ayant sifflé ce qu'il pensait être un arrêt de jeu... c'est un fait de jeu, pas de soucis, mais pour les joueurs, c'est raide! Nouvelle supériorité pour les aixois et là c'est le drame. Le fameux numéro 10 renouvelle sa traversée du terrain, et plante son quatrième but (45' 7-3)! La messe est dite, il reste cinq minutes de jeu. Sur une nouvelle supériorité aixoise, les Salyens un peu à bout de souffle, concèdent ce coup-ci deux buts en quelques secondes (47' 9-3). Le public (nombreux, c'est une bonne ambiance à Montpel') exulte!

Dans ce match, les Aixois ont fait preuve d'un collectif à toute épreuve. Bien loin des virulents échanges qui ont parfois émaillés les situations délicates en match, le groupe a su conserver son intégrité et sa solidarité. Le score est sévère, certes, mais la saison est longue et ces matchs (il y en aura d'autres!!) sont pleins d'enseignements. 

A l'issue du match, les deux jeunes ont pu rencontrer Coleen, toute jeunes championne du Monde de roller hockey avec l'équipe de France féminine. Si ça n'efface pas complètement le chagrin, ça remonte bien le moral, :)

FDM

Gardiens: Alex Riou

Arrières: Ugo Navennec, Sebastien Richard, Lionel Prin-abeil, Julien Gangnery

Avants: Quentin Mermerian - berard, Christophe Devauchelle, Quentin Biadatti (Capitaine), Antoine Gallo.

 

powered by social2s