Imprimer
Catégorie : Hockey jeunesses
Affichages : 3280

Flo 2184En avril dernier, le bureau d'AixInRoller décidait d'ouvrir une section d'initiation au roller hockey pour les enfants. Un double objectif pour ce projet. D'une part obtenir de la visibilité au niveau municipal, d'autre part, créer un appel d'air pour les plus jeunes sections du club. Pour cela, en collaboration avec la mairie d'Aix en Provence, un projet Pass Sport Club était mis en place. Florence Hostein, ancienne joueuse de l'équipe féminine d'Aix et à présent joueuse dans l'équipe mixte régionale est en charge de ce développement.

Après un peu plus d'un mois et profitant des congés scolaires, nous voulions faire le point sur cette nouvelle activité. Nous avons rencontré le président d'AixinRoller qui nous a expliqué le principe puis qui nous a orienté vers les "forces actives" de l'association. Nous avons donc passé une après midi avec la coach qui encadre tout ce petit monde.


Greg GALLO, vous êtes un peu à l'initiative de ce projet, quelles sont vos raisons pour avoir mis en place ce dispositif?

Le roller hockey est un sport merveilleux, rapide et spectaculaire. Il est génial pour les enfants comme pour les adultes. J'ai coutume, sans aucun parti pris, de l'appeler le meilleur sport du monde. Le roller hockey est un sport complet, nécessitant de travailler le haut et le bas du corps, et impose un esprit collectif très developpé. Il n'a qu'un seul inconvénient, il souffre d'une absence totale de médiatisation et donc de visibilité auprès des jeunes.


Et c'est dommage, les enfants qui découvrent ce sport sont généralement immédiatement conquis. Le roller hockey est un "vrai" sport, pas juste un jeu d'exterieur sur un parking. Du coup, il n'est pas toujours facile de se "montrer". Nous avons donc décidés d'attirer les enfants grâce au prix de l'inscription. Pendant un an, ils vont en avoir de la visibilité et pouvoir découvrir ce sport magnifique. Quand beaucoup de club aixois pratiquent des inscriptions autour de 300euros annuel nous avons fait le choix de créer un appel d'air des petits par le prix. 50 euros tout compris la première année. Mais je ne veux pas de méprise. Je ne cherche pas à "enroler" ou "recruter" un maximum d'enfants. Nous en avons besoin, certes, mais je tiens surtout à ce qu'ils puissent découvrir notre sport. Libre à eux, évidemment, de continuer à la fin de l'année ou non. C'est un sport difficile et exigeant, il faut être motivé pour s'épanouir au roller hockey. Un an, c'est un bon timing pour se faire une idée. Ensuite ils intègrent directement les équipes déjà existantes. En plus, ils ont pas un manchot au training, c'est Florence Hostein qui s'occupe d'eux. ça vous parle Hostein? Nous aurons l'occasion d'en reparler lors d'une prochaine visite ;) .

Le gars est sympa, motivé, mais il nous lachait plus à la fin... Simulant une énorme gastro, je réussissait finalement à éviter de justesse la séance d'essai à laquelle ce vieux fou avait prévu de nous faire participer. Je pouvais au contraire profiter de l'énergie de cette coach que je me lanquissait de rencontrer.



201309 - psc enfants

 

 

Bonjour Florence, vous êtes la coach des benjamins cette année et vous vous etes impliquée dans le développement du club au niveau des plus jeunes. En quoi consiste ce projet?

Cette année les représentations au salon des sports ont permis de montrer du roller hockey aux enfants. Les enfants sont généralement tout de suite séduit par ce sport. Le travail est surtout de pouvoir réunir les enfants et obtenir un terrain pour présenter notre sport. Nous avons la chance d'avoir un sport spectaculaire, très "accrocheur" de part sa vitesse et son jeu de passe. Le seul élément qui nous manque, c'est souvent la visibilité. Et avec l'offre Pass Sport, cela a eu un effet considérable. Nous avons 15 inscrits maintenant. Tous les mercredi entre 15h30 et 17h, je retrouve des enfants motivés d'apprendre à faire du roller mais aussi impatients de prendre les crosses pour jouer avec un palet. Ce sont des enfants qui rejoindront dès la fin de l'année ou l'année prochaine, les équipes déjà existantes (NDLR: poussins ou  benjamins pour cette saison car les  minimes et les cadets ne sont pas concernés par ce dispositif avant l'année prochaine).

Justement, Florence, vous avez une panoplie d'enfants d'ages très différents. L'apprentissage doit être plus difficile. Comment fonctionner avec autant de débutants?

Cette "section" est un peu particuliaire. Il s'agit de faire découvrir le roller aux enfants dans un cadre structuré. Dans un cadre sportif. Un grand nombre d'enfant arrive pensant déjà savoir patiner. Mais ils découvrent que c'est un sport à part entière, difficile, physique et bien différent du sport de rue.

En début de saison, le but est de leur apprendre les bases du patinage et du maniement de la crosse. Malgré les différences d'âge (de 5 à 10 ans), l'objectif étant d'appliquer les consignes pour progresser, je prépare des parcours que chaque enfant fait à son rythme. Ensuite ils travaillent plus par petit groupe de niveau sur des points précis. Enfin, si l'enfant progresse vite et est désireux de continuer, il pourra basculer sur le créneau suivant (de 16h30 à 18h) et rejoindre l'effectif des "poussins".

Au final, grace à une initiation adaptée, quel que soit leur age, ils apprennent à vraiment patiner, freiner et  jouer en fonction de leur gabarit. Pour le club, il s'agit de pouvoir intégrer les enfants séduits par le sport dans les équipes après cette initiation. S'ils changent de sport, ils auront toujours appris à patiner correctement et en sécurité.

 

Faire du patin à roulette c'est marrant, c'est un vrai sport de glisse et c'est très agréable. On en a tous fait, enfant. Mais sportivement, les enfants ont un objectif? Je n'imagine pas que les enfants seront capable de rencontrer d'autres équipes d'ici la fin de la premiere année?

I-NI-TIA-TION. c'est le mot d'ordre de cette section.L'objectif est d'allier la technique du patinage avec le controle de la crosse et du palet. L'apprentissage prend des années aux joueurs. Il faut également acquérir les systèmes de jeu, dans un sport ou collectif et le mot d'ordre des phases de jeu. Ce sport est dur physiquement car il demande un gros patinage. Mais les enfants apprenent vite. Un peu comme au ski, on peut prendre beaucoup de plaisir, sans être champion du monde. Par contre, plus on progresse et plus ce sport devient fun. Pour nos petits, en colaboration avec le CDRS13, nous avons mis en place un projet baptisé "Fair Play". Sur trois journées (ou quatre parfois), en fin de saison, nous organisons un regroupement de tous les enfants qui ne jouent pas en compétition. Encadrés par un coach diplomé (BE Roller Hockey) ils suivent un stage sur plusieurs dimanche, et jouent de petits tournois contre d'autres enfants débutants? Ils peuvent ainsi découvrir la compétition, dans un état d'esprit serein et se faire un avis sur l'activité qu'ils pourraient pratiquer ensuite pendant plusieurs années.

 

De passage à Aix en Provence, Yann Zamuf.
Crédits photos: DR