N3 - Tout va bien, rassure toi!

Première journée de championnat pour l’équipe de Nationale 3 aixoise qui démarrait par le derby Provençal à Aubagne. Voilà qui nous annonçait une affiche haut en couleur pour cette ouverture de saison. Les Salyens, fort de leur préparation sportive unique en son genre avec le tournoi des No Fun - No Game, nous promettaient d'être prêts au combat. Les Jokers quant à eux, se rassuraient en affichant une équipe capée même si peu entraînée.

aix-aubagne

Le match s'annonçait donc à couteaux tirés entre ces deux formations qui se connaissent bien et s’apprécient tout autant. Comme on dit, qui aime bien châtie bien, et de chaque coté du Garlaban on a prévu de montrer aux cousins respectifs comme on les aime.

Je vous raconterais bien l'échauffement de nos aixois, mais je suis arrivé à la bourre,.. cela dit, pas beaucoup plus tard qu'une partie de l'équipe aixoise, peu habituée aux ééénnôrmes bouchons de la région… Les infos transmises par les supporters venus en nombre laissaient sous entendre que l'équipe est apparue unie et déterminée à ne pas laisser passer sa chance!! Les Aubagnais me l’ont confirmé, à l’échauffement ça a envoyé du lourd, presque on a tout donné... Je claque deux bises, on sert les louches, et bing !

J’ai même pas eut le temps de sortir mon super appareil photo qui fait les photos presque pas floues que les Aubagnais, qui respectent décidément rien (en tout cas pas l’hospitalité qui veut traditionnellement qu’on laisse les Aixois ouvrir la marque), décident de démarrer la fête sans nous. Large traverse le terrain d'un bord à l'autre pour transpercer les filets du portier maison (1-0)… ça commence bien! Reste encore 49 minutes et 23 secondes pour se refaire tu m’diras. On apprendra par la suite que la veille y’avait eut chili un peu épicé… Mais Aix à un nouveau cri de guerre, on a sorti les maillots des minots donc ça va le faire… On se rassure comme on peut, ça va bien se passer…

La deuxième ligne prend feu, prend l’eau, prend son temps, prend l’air… durant une longue minute mais tient bon et relance le premier bloc qui presse partout. Ou plutôt n'importe où ;) mais au moins ça patine !.. Probablement pas assez et deux minutes plus tard, Graziani double le score… (2-0 donc puisque 2x1 = 2. On en profite nous aussi pour doubler le score 2x0 = 0). On apprendra par la suite que nos attaquants ont respectivement passés la nuit en boite et devant FIFA 17 qui vient tout juste de sortir… Mais Aix a des ressources… On se rassure comme on peut, ça va bien se passer…

La deuxième ligne rentre. Il faut montrer aux stars de la première, que les vieux aussi sont en mesure de montrer de la qualité de jeu! Mais non… les vieux ne patinent pas et semblent dans l'obligation de sortir un vieux cinglage pour s'éviter le KO. Power Play… nous ne sommes qu'à la 4ème minutes du match… (‘tain, ça va être long). Les Aubagnais se régalent, font tourner le palet, décochent leur 3ème shoot, qui se voit contré... avant de rentrer dans la cage… Mais à Aix, on a des supporters… Supporters qui font surtout bien marcher la buvette locale… On se rassure comme on peut, ça va bien se passer…201610-grosse ligne arriere

De l'autre côté du terrain, le banc à l'air de bouger. Julien, la dernière recrue de ce début de saison, semble se rapprocher de la porte et le backup du goalie s’agite également. Il sent que la pression monte. Il enfile son masque au design surprenant… en même temps, chacun ses goûts !! Ah… Attendez… ah ben merde, non, on a même pas eu le temps de payer la tournée que le tableau affiche 4-0… Alors là, c'est la douche froide… J'préfère partir fumer avec Etienne, notre gardien loisir, qui m'explique qu'il se verrait bien dans les cages de l'équipe d'ici le milieu de saison… Je re-rentre sous les regards compatissants des Aubagnais qui n’osent même plus me chambrer. Cédou est tout blanc, il faut tenir... car les chiottes sont prises… En fait tout est calculé. C’est le 17e anniversaire de Mika, le jeune goalie.

201610-mika casqueIl rentre, prend sa place dans les buts, et surprend par son engagement. Vous savez, les mômes d’aujourd’hui, faut pas les brusquer, sinon y nous engueulent. Lui qui, demande toujours un échauffement en douceur sera servi… 15 shoots / 8 break… Nous l'excuserons pour le but encaissé sur rebond… Les cinq dernières minutes de la première période sont longues… le match Elite qui suit occupe désormais toutes nos pensées, pendant que le trésorier prépare les fiches de remboursement pour les supporters aixois qui n’avaient pas prévu de venir voir un match de poussins. S’ils restent pour le match suivant, on aura p’tet moyen de pas les rembourser... à Aix on a des supers idées, nous nous rassurons comme nous pouvons… ça va aller…

Mi temps… 5–0 pour les Jokers… Deuxième tournée…

Je tombe sur le père Pagnon qui a priori est passé dans une essoreuse et je fait un échange de chèques avec lui, à la marseillaise, pour la deuxième période. Le groupe aubagnais regagne le vestiaire alors que nos Salyens restent sur le banc, assis, prostrés, comme des cons... Depuis l’extérieur, on entend Duco expliquer ou plutôt distribuer les conseils telles des gifles à ses joueurs. Faut bien l'avouer, l'ont tous bien mérité… on a été d’une nullité qui impose le respect. Aucun respect du système, aucune marque de détermination, pas d'entraide, zéro sacrifice… Même les novices dans ce sport, pourront comprendre… si on respecte pas la base… autant tout laisser tomber. Et puis merde… Une troisième pour se redonner le sourire… Autour de la buvette nous espérons tous (et ce sera notre seul point d'accord avec le public adverse) qu'Aix finisse par rentrer dans le match… Le gong retentit, les deux équipes reviennent sur le terrain.

Du coté Aubagnais on change le gardien, du notre, ah bah rien, on l’a déjà fait. Les deux équipes se livrent à une bataille féroce pour le contrôle du palet… Les supporters restés dehors penseront même que le match élite vient de commencer !.. Mais non, j’déconne !!! Mais ça démarre quand même avec un autre visage! Ducoach, qu’a toujours besoin de se faire mousser, patine, presse, pique le palet aux défenseurs adverses qui ne sont forcément pas rentrés dans leur match. L’autre prend son shoot, et c’est le Ricain qui débloque (enfin) le compteur aixois sur un puck-check dans les bottes du deuxième gardien aubagnais, forcément pas concentré non plus, l'esprit plutôt fixé sur la future soirée avec ses potes… La machine aixoise se met en route (ahahah, ça me fait toujours marrer de dire des trucs comme ça). On apprendra par la suite que tout était calculé et qu’on avait prévu d’endormir les Aubagnais… 5–1 ! Une mousse SVP faut fêter ça !!! A Aix, on sait garder le moral... Nous nous rassurons comme nous pouvons… ça va aller…

Aix est redynamisé… Le spectacle a enfin démarré et les supporters s'en donnent à cœur joie!! Faut bien reconnaître que les bières de la première période nous aident beaucoup !! On range les chips et les amandes salées (celles de Casino, les autres ça vaut rien), on repli les tables et on range les nappes… C’est un coup dur, on doit stopper l’apéro qu’on avait commencé pensant que le match continuerait sur le tempo de la première période.

Le score va évoluer favorablement pour nos préférés durant toute la deuxième mi-temps.

201610-olivC'est d’abord Ben, qui pour cette saison a décidé de laisser la place de goalie pour faire joueur. Ensuite, c’est Seb qui voyant le chrono avancer veut ouvrir son compteur, pas question de rentrer brocouille. Dans la foulée, c’est le petit Marroc qui ouvre son compteur N3 pour fêter comme il se doit son 17e anniversaire. (bah ouai, lui aussi, comme son frère dans les cages). Le score n’est plus que de 6 à 4 en faveur d'Aubagne… Forcément, en face ça les fait plus marrer… C’est le moment que le coach aubagnais choisira pour re-changer de goalie et renvoyer son rêveur de gardien finir sa nuit au bout du banc… Il en faudra plus pour décourager notre équipe et sur une charge vraiment dégueulasse du mercenaire aubagno-aixois déchu (Note du Traducteur: Nico G.). Assisté de Buck the Puck, Ducool inscrit un cinquième but magistral sur un Power Play hyper travaillé. On voit là toute la puissance de ce bloc d’une qualité extraordinaire ;) En revenant à 5-7, le kop aixois se prend même à caresser l'espoir d'arracher une victoire épique !! On ressort les trompettes, la buvette a fermé, y restait plus que de l’Oasis. Les Aubagnais qui sont aussi un peu chez eux, se reprennent à encourager leurs joueurs. La chaleur monte dans les gradins, on leur a mit la fièvre (là c'est un peu pour faire croire, en vrai ils sont 'achement plus nombreux que nous dans la Charrena).

La fin du match verra _enfin_ les deux équipes se rentrer littéralement dedans, se rendant coups pour coups, mais Aubagne serein et expérimenté attendra gentiment les assauts adverses afin d'en tirer avantage. C’est sur que c’est plus chiant de courir après le score, mais ça fait parti des trucs qu’on a pas encore compris… A Aix, on comprend vite mais faut nous botter le cul longtemps... Nous nous rassurons comme nous pouvons… ça va aller…

Score final 8 – 5 en faveur des raclures d’Aubagne.

Bonsoir coach, deux-trois trucs à dire sur le match?

 Il y a fort à parier que notre équipe va bien ramasser aux prochains trainings et que les paresseux se verront travailler sur la « bâche » durant le reste de la saison… D'un, j'aime pas perdre, de deux, j'aime pas perdre.

...euh ok, on va pas déranger plus longtemps, merci.

201610-cape 2A Aix on est un peu chez nous partout, et du coup à Aubagne aussi. Nous nous rassurons comme nous pouvons… allez, ça va aller…

Feuille de Match: Aubagne – Aix (8-5)

Buts: 28’ – Fullerton (assisté Ducos) 38’ – Lauthier (assisté Ducos) 40’ – Richard 42’ – Marroc 42’ – Ducos (assisté Fullerton)

Pénalités : 20’ pour Aubagne, 22’ pour Aix

Selon les premiers chiffres, Ugo lache sa cape TS et c’est Dudu qui s'en chargera. Prochaine game, à Thonon pour la Coupe de France puis retour à la N3 avec la réception des Grands Lynx le 22 octobre. Scores et classement à jour sur le site.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Template Joom pour Aix In Roller || Modèle NewsZine par MC2 · 2013-2017