Les PréNat soufflent le chaud et le froid

image1 600Les séniors (comprendre les adultes, pas les retraités) de la Pré-Nat organisaient un plateau bien relevé ce Week-end, puisque les deux prétendants au titre étaient présents.

Avignon et Nice 1 avaient fait le déplacement, completés des vieux Briscards de Saint Bonnet.

Les quatre rencontres ont tenu leurs promesses, à commencer par l’opposition entre Aix et Avignon.

Menés 2-0 après seulement 8 minutes de jeu, la partie s'annoncait compliquée. Loin de se laisser impressioner, les Aixois parvenaient à réduire le score à la 18ème minute par Sylvain DURAND qui nous gratifiait une fois encore de son immense talent, pour aller quiller la rondelle au fond du filet vauclusien. (1-2 ; 18’03). Les avignonnais ne l’entendaient pas de cette oreille et remettaient leur machine en march pour prendre le large et mener la rencontre 5-1 (26’36).
Dans un sursaut d'orgueil, Oliver WILLERVAL sonnait la révolte aixoise (2-5 ;28’13), rapidement imité par Guillaume LANDRE (3-5 ; 29,10). Avignon sentant les Aixois bien revenus dans la partie préféraient les tenir à distance par Antoine BRUNEL pour sa quatrième réalisation du match (3-6 ; 30’17). Joris Patator BARAT réduisait une dernière fois la marque (4-6 ; 32’18) mais le score allait en rester là. Une défaite au gout amer tant les deux équipes ont fait jeu égal. Dans le vestiaire chacun s’accordait pour dire que le score ne reflétait pas la physionomie du match mais toute la troupe se projetait déjà sur le match qui allait les opposer à nos amis champsauriens de Saint Bonnet.

A l’issue du warm up, Olivier WILLERVAL, en bon capitaine,  réunissait ses troupes afin de bien clarifier l’objectif… LA VICTOIRE !

Objectif atteint mais que ce fut difficile… pourtant c’est Aix qui ouvrait le score après 5 mn de jeu par Julien (double lame) GANGNERY sur une offrande (lumineuse) de Sébastien GENTINA. Dans la minute suivante Saint-Bonnet revenait au score histoire de signifier aux Salyens que la partie était loin d’être gagnée ! Ils prenaient même l’avantage 10 mn plus tard sur une magnifique passe du Gardien Aixois (dont nous tairons le nom par charité…) décidément bien généreux après avoir mal contrôlé un lancer qu'un poussin débutant aurait facilement geré (1-2). En deux minutes, tels des tigres assoifés de victoire, Saint bonnet donnait même une leçon de réalisme aux locaux et mener par 3 buts d’avance. (à quelques minutes de la pause, St Bo mène donc 4-1).  Trop c'est trop pour Guillaume LANDRE, une vraie boule de nerf. Il va alors fauire parler la poudre par deux fois en 15 secondes ! (2-4 ; 17’54) (3-4 ; 18’09). De quoi bien relancer ses coéquipiers. Au retour de pause, Lionel PRIN-ABEIL s'en allait lui aussi de son doublé pour faire basculer la rencontre (4-4 ; 22’11) (5-4 ; 23’56). Les hauts alpins ne renonçaient pas et revenaient au score (5-5 ; 27’40).

Durant les dix minutes les 2 équipes vont se rendre coups pour coups et à ce petit jeu, ce sont les aixois qui trouveront la faille par leur valeureux capitaine, Oliver WILLERVAL (6-5 ; 32’53). Bien décidés à ne pas laisser filer ces 3 points si précieux, les « Rouges » contenaient les assauts des Saint-Bonnetiers (ndlr je crois qu'on dit saint bonneto). Et à la 39ème, Joris BARAT plantait le dernier clou de ce tableau victorieux par un but plein de technique et de finesse... dans une cage vide! Mais c’est un but qui compte ! (7-5 ; 39’32).

Dans les deux autres rencontres, Nice a remporté ses deux rencontres contre Saint Bonnet (8-2) et Avignon (5-2) histoire de bien asseoir sa domination sur ce championnat…

Place maintenant à la trêve hivernale et aux réjouissances de fin d’année. Rendez-vous le dimanche 20 janvier pour le prochain plateau.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Template Joom pour Aix In Roller || Modèle NewsZine par MC2 · 2013-2017